websalsazur.com
l'actu multimedia de la salsa Azuréenne et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA SALSAMOBILE (1) : SALSERO ALCOOLISE, SALSERO IMMOBILISE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    websalsazur.com Index du Forum -> SALSARIGTHS
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
gizgiz06



Inscrit le: 20 Déc 2009
Messages: 6

MessagePosté le: Mer Jan 20, 2010 8:56 pm    Sujet du message: LA SALSAMOBILE (1) : SALSERO ALCOOLISE, SALSERO IMMOBILISE Répondre en citant



Pour bien tourner, faut pas (trop) trinquer. Et pour bien compter non plus, d’ailleurs, car n’oublions pas qu’il faut arriver à compter jusqu’à huit ! Pas si simple avec un ptit coup dans l’aile. Et puis après, il y a pire…il faut rentrer chez soi (car le salesero a un chez lui !)…Venu seul en voiture…ça se complique singulièrement. Deux solutions, dormir à l’Idem et être le premier sur les lieux pour la soirée du lendemain, c’est l’avantage, ou trouver un hébergement. Mais, vraiment top bourré, votre taux de séduction s’est trouvé inversement proportionnel à votre taux d’alcoolémie. Personne d’assez motivé pour vous inviter à vomir dans ses toilettes. Allez…tant pis…vous prenez votre voiture…ce serait bien le diable si…Hélas…Et oui…le Mâlin guette. Sur votre route vous croisez Merlin « le désenchanteur », et son sifflet à bille, qui va figer votre situation. A la une…à la deux…à la trois…et ton permis s’envolera…à pied tu rentreras et…encore s’il n’y avait que ça…premier article d’une petite série «LA SALSAMOBILE ».


« La Salsamobile » (Part 1) : Salsero alcoolisé, salsero immobilisé


Un salsero sans véhicule est un salsero statufié ou dépendant de ses co-salseros. En clair, soit vous restez chez vous écouter de la salsa, soit vous ne choisissez plus vos soirées ni vos heures de départ et d’arrivée. En d’autres termes encore, pour draguer celle que vous convoitez depuis si longtemps vous aurez à convaincre quatre personnes (et surtout le conducteur) d’aller à telle soirée plutôt qu’à telle autre. Et après, vous devrez les convaincre de rester une heure de plus tandis qu’ils sont déjà tous en manteau….sans parler du fait qu’il est exclu que vous rameniez la damoiselle (ou le damoiseau) discrètement chez vous, à moins de la convaincre qu’elle ne vous y ramène avec sa propre voiture. Il va donc falloir convaincre beaucoup de monde…Bon courage.

Et ça, c’est encore le meilleur des cas. Parce que si vous avez un mauvais Karma ce jour là et que vous causez un accident qui provoque un décès, l’Etat vous fournira gratuitement un véhicule avec chauffeur, qui peut vous conduire directement … en maison d’arrêt. Et là, pour plaider la mise en liberté, dire que vous avez Salsa, ne sera peut-être pas suffisant…même si votre geôlier est un des nôtres, que le Juge est des nôtres et danse la Salsa comme les autres… ils ne pourront rien faire pour vous.

Alors comment peut-on en arriver à une situation aussi terrible. C’est très simple, ça part de trois fois rien.

Vous êtes venu seul en voiture, EXCEPTIONNELLEMENT, et puis EXCEPTIONNELLEMENT, une petite bière, voire deux, un petit coup de rouge, voire deux, un petit mojito, voire deux. A un moment, il faut bien rentrer à la maison. Encore en résonnance avec la musique de DJ Constant et dans un état de béatitude avancée, c’est EXCEPTIONNELLEMENT qu’un contrôle surprise des Services de Police ou de Gendarmerie vous oblige à souffler dans l’éthylotest. Mauvaise note. Selon le degré d’alcoolémie découvert dans votre haleine chargée, c’est votre casier judiciaire qui va plus ou moins se charger et votre permis de conduire qui sera satellisé pour quelques temps.


A partir de quel taux ?

La loi a décidé que vous auriez des problèmes avec la Justice à partir d’un premier seuil, et qu’ils s’aggraveront considérablement à partir d’un second seuil. Vos démêlées judiciaires seront d’autant plus graves que le taux sera élevé… et que vous aurez causé de dégâts.

- 1er seuil : le taux contraventionnel : 0,25 mg par litre d’air expiré, qui équivaut à 0,5 g/l de sang (article R234-1 du Code de la Route)
- 2ème seuil : le taux délictuel : 0,40 mg par litre d’air expiré, qui équivaut à 0,80 g/l de sang (article L234-1 du Code de la Route)


Evaluer sa consommation limite :

Ces taux ne vous disent rien ?

Allez, par exemple sur le site http://www.1001cocktails.com/alcoolemie.php qui vous donnera une idée approximative de correspondance entre votre consommation et votre taux d’alcoolémie. On y est très vite.

Cependant, il faut savoir que :

- Le taux d’alcoolémie varie en fonction du sexe, du poids et de caractéristiques individuelles ;
- L'alcoolémie est à son maximum une heure après l'absorption au cours d'un repas, et un quart d’heure après l’absorption si vous êtes à jeun.
- Vous éliminerez entre 0,10g/l à 0,30g/l de sang (variable suivant les personnes) par heure.


Le contrôle d’alcoolémie :

Connaître les différents instruments de torture, et ne pas les confondre…

- La présomption de l’état alcoolique

Elle peut être déterminé par l’alcootest, s’il vire au vert vous être positif. Restera à savoir de combien.

Elle peut être déterminée aussi par l’éthylotest. Appareil électronique qu’il ne faut pas confondre avec l’éthylomètre qui est, avec la prise de sang, l’un des deux moyens scientifiques de dépistage du taux d’alcoolémie ;

Elle peut être déterminée aussi par votre état d’ivresse manifeste. En clair, on voit à œil nu que vous avez picolé.

Après avoir été contrôlé positif, et seulement après, mais aussi si vous êtes en état d’ivresse manifeste, on vous soumettra à l’un des moyens scientifiques de l’éthylomètre ou de la prise de sang auxquels la Loi accorde la même valeur probante.


- La preuve de l’état alcoolique :

L’éthylomètre : C'est un appareil électronique qui mesure le taux d'alcool en milligramme (mg) par litre d'air expiré. Les mesures effectuées par cet appareil sont supposées incontestables et ne nécessitant pas d’analyse de sang complémentaires.

Pour que le contrôle soit véritablement incontestable l’appareil doit avoir été homologué, vérifié annuellement, un délai d’attente de 30 minutes doit être respecté avant le premier souffle (bien que la Cour de Cassation vient, dans un arrêt du 7 janvier 2009, de rendre le non respect du délai d’attente plus difficilement contestable), et vous avez le droit de demander à souffler une deuxième fois dans l’appareil après vérification de son bon fonctionnement. On ne peut vous le refuser. Le plus faible des deux taux sera retenu, et un taux de correction est également appliqué.

Le tout sera mentionné dans le procès-verbal. Des nullités de procédures peuvent être tirées du non respect de ces obligations, des lacunes, oublis et autres…

Analyse de sang : Les vérifications du taux d’alcoolémie peuvent être réalisées au moyen d’analyses et examens médicaux, cliniques et biologiques. Là, les conditions de réalisation de la prise de sang sont strictement encadrées par la Loi. Et des contestations de validité peuvent parfois être soulevées.


Double voie mais pas double p…eine :

Avant de parler des sanctions encourues proprement dites, il y a un point important à comprendre : Deux voies peuvent être parallèlement menées à votre encontre à partir de cette seule infraction.

- D’abord, la voie administrative à laquelle vous serez confronté en premier. Se sont les mesures prises par la Police puis le Préfet, rétention du permis de conduire et suspension de permis jusqu’à 6 mois …

- Ensuite, la voie pénale qui aboutira bien après. Il s’agit de votre convocation, puis de votre comparution devant une Juridiction répressive qui peut également prononcer notamment une mesure de suspension (jusqu’à 3 ans) outre de nombreuses autres sanctions.

C’est là, en général que la compréhension bloque, et que les gens vous disent : « Mais alors je vais être condamné deux fois pour une seule infraction ? » Non.

Les deux voies sont ouvertes mais ne seront pas occupées en même temps par les institutions, si je puis dire…. Vous allez vite comprendre : Lorsque le Pénal arrive, l’Administratif se retire. Il n’y donc pas double peine. Plus Juridiquement parlant, il n’y aura pas deux sanctions pour la même infraction. Celles prononcées par les Juridictions répressives remplaceront les mesures prises par les autorités administratives.

Exemple : Si on vous recevez de la préfecture notification d’une suspension de 6 mois, qu’ensuite, parfois longtemps après, vous êtes jugé devant un Tribunal qui vous condamne à 8 mois de suspension, vous n’aurez pas 6 mois (administratif) plus 8 mois (judiciaire) de suspension, les 8 mois remplaceront les 6 mois et donc il est possible qu’il ne vous reste plus beaucoup de temps à tirer.


Quelles sanctions ?

Alors, après que l’on vous ait fait vider vos poumons ou qu’on vous ait saigné, pour mesurer votre taux d’alcoolémie, on doit (c’est une obligation) vous notifier votre taux…Attention…Ca va tomber…

Selon que vous avez juste dépassé le premier seuil ou que vous avez atteint le second votre destin judicaire sera différent… armez-vous de courage.
Si vous avez causé un dommage corporel d’une certaine gravité qui peut aller jusqu’au décès de la victime, la présence d’alcool pourra être considérée comme une circonstance aggravante d’une infraction principale plus grave.

Dans tous les cas, vous encourez des peines principales et des peines complémentaires…en plus.


Si l’alcoolémie, au taux contraventionnel (0,5 à 0,8 g/l), est l’infraction principale


Peines principales (R234-1 du Code de la Route)

- Amende : Il s’agit d’une contravention de 4ème classe. Le montant de cette contravention peut être recouvré suivant la procédure rapide de l’amende forfaitaire à 135 euros. Si toutefois vous n’avez causé aucun dégât matériel ou corporel Le conducteur est redevable de l'amende forfaitaire de 135 euros. L’amende forfaitaire pourra être minorée en cas de paiement rapide, ou majorée si vous n’avez pas payé dans les 45 jours sans avoir formé de recours et saisi de ce fait, le Tribunal. Attention, si vous payez l’amende, vous reconnaissez l’infraction et ne pourrez plus la contester.

- Points : Vous perdrez également 6 points sur votre permis de conduire.

- Immobilisation du véhicule : Elle peut être prescrite dans les conditions des articles L325-1 à L325-3 du Code de la Route


Peine complémentaire :

Vous pourrez avoir également une suspension du permis pour 3 ans au plus.

Elle peut être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle. Le permis blanc reste possible donc possible dans le cas du taux contraventionnel (et uniquement dans ce cas, car lorsque le taux est supérieur à 0,80g/l de sang la loi a supprimé la possibilité de solliciter un permis blanc).


Tribunal de Police : Vous pouvez également comparaître devant le Tribunal de Police, par décision du Procureur de la République ou si vous contestez l’amende forfaitaire.


A noter : si vous avez causé un accident corporel grave, sous l’empire d’un état alcoolique, même à ce taux, vous pouvez basculer dans beaucoup plus grave…l’alcool constituant alors une circonstance aggravante d’une autre infraction qualifiée de délit (voir plus bas).


Si l’alcoolémie, au taux délictuel (au-delà de 0,8 g/l), est l’infraction principale

Dans ce cas, une avalanche de sanctions peut vous tomber dessus.

La Garde à vue : D’abord et avant tout vous serez placé en garde à vue.

Selon votre état de délabrement, vos hôtes pourront décider de vous placer en cellule de dégrisement après dépeçage de tout ce qui pourrait vous permettre de mettre fin à vos jours. La notification de vos droits sera alors reportée à un moment où ils estimeront que vous êtes en état de comprendre ce qu’on va vous dire.

Après dégrisement donc, on vous expliquera que vous pouvez répondre aux questions, ne rien dire, faire de simples déclarations, faire prévenir un membre de votre famille, votre employeur, faire appeler un médecin, un avocat.

Pendant votre garde à vue, qui peut durer 24 heures renouvelables une fois 24 heures, la Police et le Parquet s’activent. On va vous interroger, faire des vérifications sur vos antécédents, votre casier judiciaire et votre situation.

A partir des résultats de ces vérification et du compte rendu des Policiers, le Procureur décidera de la suite à donner à votre infraction et de l’orientation pénale qu’il va y apporter. Il pourra décider notamment de votre comparution devant le Tribunal Correctionnel, immédiate ou différée.

Lors de votre comparution des peines principales et des peines complémentaires pourront être prononcées.

Peines principales (articles L234-1 du Code de la Route)

Prison : 2 ans ;
Amende : 45.000 euros ;
Immobilisation possible du véhicule ;
Perte de 6 points de plein droit ;


Peines complémentaires (L234-2 du Code de la Route).

La Juridiction pénale pourra en plus prononcer les peines suivantes :

- La suspension du permis pour une durée de 3 ans au plus, qui ne pas être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle ;
- L'annulation du permis de conduire avec interdiction de solliciter la délivrance d'un nouveau permis pendant trois ans au plus ;
- Un travail d’intérêt général ;
- Des jours-amende ;
- L'interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, y compris ceux pour la conduite desquels le permis de conduire n'est pas exigé, pour une durée de cinq ans au plus ;
- L'obligation d'accomplir, à ses frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière


Si l’alcoolémie est une circonstance aggravante d’une infraction plus grave


En état d’ivresse manifeste ou juste à partir du petit taux contraventionnel de 0,50 g/l d’alcool dans le sang, ou si vous avez refusé le contrôle d’alcoolémie (ce que je vous déconseille), vous allez déguster si vous causez, avec votre véhicule, un accident ayant entraîné des dommages corporels. Passage en garde vue systématique.

L’infraction principale : Blessures involontaires par imprudence commises avec votre véhicule.

Déjà, il faut savoir que des infractions spécifiques ont été prévues par la Loi lorsque vous avez causé à une personne des blessures involontaires par « maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité » avec « un véhicule terrestre à moteur ». Les sanctions prévues y sont plus lourdes que dans les cas où un véhicule n’est pas impliqué. En outre, plus les blessures causées sont graves plus la peine encourue est sévère.

Dans le cas d'un accident causé ayant causé des blessures par imprudence avec un véhicule ... sans que l'alcool ne soit en cause, l’échelle des sanctions est déjà lourde :

2 ans de prison et 30.000 euros d’amende si La victime de l’accident a une ITT (Incapacité Total de Travail) inférieure ou égale à 3 mois (article 222-20-1 du Code Pénal) ;
3 ans de prison et 45.000 euros d’amende si La victime de l’accident à une ITT supérieure à 3 mois (article 222-19-1 du Code Pénal)
5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende si la victime est décédée des suites de l’accident (article 221-6-1 du Code Pénal)


Si en plus vous avez bu … Si en plus, à l’occasion de cet accident, on découvre que vous conduisiez en état d’ivresse, ou avec un taux alcoolémie contraire aux Lois et règlements, ou si vous refusez de vous soumettre au contrôle d’alcoolémie, cela constituera une circonstance aggravante, faisant grimper la peine de prison encourue et le montant de l’amende. Les peines vont donc monter respectivement à :

3 ans et 45.000 euros d’amende (ITT inférieure ou égale à 3 mois)
5 ans de prison et 75.000 euros d’amende (ITT supérieur à 3 mois)
7 ans et 100.000 euros d’amende (décès)


Si encore en plus vous avez fumé (notamment) … Si à cela il peut vous être reproché une autre circonstance aggravante telle que la consommation de stupéfiants, pas de permis, dépassement de vitesse de plus de 50km/h, délit de fuite, la peine encourue monte encore plus haut et l’on atteint le sommet si la personne décède des suites de ses blessures.

Décès+alcool+autre circonstance aggravante =10 ans de prison et 150.000 euros d’amende.


Dans tous ces cas, des peines complémentaires très handicapantes et pour une durée assez longue (article 221-8 du code pénal) peuvent être prononcées en plus des peines de prison et d’amende :

- Suspension de permis pour 5 ans au plus,
- Annulation de permis ; Dans les cas les plus graves tels que l’homicide involontaire annulation de plein droit du permis de conduire avec interdiction de solliciter un nouveau permis pendant 10 ans au plus. En cas de récidive l’interdiction est portée à 10 ans de plein droit. L’interdiction peut même être définitive si le Tribunal l’estime nécessaire,
- Interdiction de conduire tout véhicule terrestre à moteur pendant 5 ans au plus,
- Obligation d’accomplir à vos frais un stage de sensibilisation routière,
- Immobilisation pendant un an ou plus de votre véhicule,
- Confiscation du véhicule.


Et aussi des dommages et intérêts pour la ou les victimes : Si vous avez conduit sous l’empire de l’état alcoolique tel que défini par la Loi, votre assurance va tenter d’abord de s’exonérer, mais in fine paiera pour vous, et se retournera par la suite contre vous pour se rembourser de ce qu’il a du verser à votre victime.


En conclusion :

Pour l’alcoolémie, finalement il suffit de savoir compter jusqu’à trois parce que « un verre ça va…deux verres… on sait pas …mais trois verres, sûr, tu finis au commissariat.

Gisèle Beddouk
Avocat au Barreau de Grasse
»
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elson



Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 3

MessagePosté le: Ven Jan 22, 2010 11:30 pm    Sujet du message: Egalité devant la loi mais pas devant l'alcool! Répondre en citant

Merci encore chère Gizgiz06 ( Very Happy ) pour cet excellent article à visée pédagogique et qui, je l'espère, atteindra son but (à savoir diminuer la consommation d'alcool des conducteurs!).

Je me suis permis d'utiliser le lien que tu proposes et j'ai été surpris pas l'énorme différence qu'il pouvait y avoir dans l'alcoolémie des individus, à consommation égale! Prenons nous nous-mêmes comme exemples si tu le veux bien:

nous sommes tous deux amateurs de mojitos (comme beaucoup de salser@s et même pas mal de non danseurs...) et disons que nous en consommons deux dans une soirée de quatre heures (soirée plus ou moins typique pour moi, hu, hu). Alors, j'ai renseigné les cases proposées par le site 1001 cocktails, je suis donc un homme de 53 ans pesant environ 70 kilos (oui, je sais, j'ai pris du poids pendant les fêtes mais promis, je vais faire un régime d'ici l'été pour être présentable en maillot de bain). Eh bien, mon alcoolémie sera de 0,37g par litre de sang, ce qui entraîne déjà une modification de diverses capacités (dont celle de danser avec élégance, je suppose que tu avais déjà remarqué mais je te jure, à jeun, je danse comme un dieu, le problème, c'est que ça m'arrive rarement) mais ça reste à peu près raisonnable et en tout cas, en deça du seuil contraventionnel.

En ce qui te concerne, ma pauvre Gizgiz, tu as la malchance d'être une jeune femme de 35 ans (c'est bien ça, je ne t'ai pas vieillie, j'espère?) au corps svelte (mais aux courbes harmonieuses Very Happy ) et ton poids tourne autour de 50 kilos. Du coup, ton alcoolémie sera de 0,88g par litre de sang pour les mêmes deux malheureux mojitos que moi! Ton comportement et tes capacités seront bien altérés (ceci explique cela) et tu seras au delà du seuil délictuel!!!

Donc, à consommation égale, le vieux gros que je suis s'en tire sans même une prune tandis que toi, la jeune svelte, tu files en garde à vue et tu risques deux ans de tôle, 45 000 € d'amende, une immobilisation du véhicule et six points de permis en moins!!!!!!!

Alors, je sais que c'est un peu puéril mais cette nouvelle m'est une sorte de consolation: finalement, j'ai trouvé un avantage (et c'est bien le seul) à être grassouillet.

Il faut cependant préciser que ces taux d'alcoolémie sont ceux que l'on trouve quinze minutes après la dernière ingestion d'alcool et que ce taux diminue de 0,10 g par heure. Ne reculant devant aucun effort pour te permettre de te souler sans prendre de risque, j'ai trouvé la solution pour que tu puisses boire tes deux mojitos quand même: il te suffit de les boire d'un trait dès que tu arrives dans la soirée. Quatre heures et quart plus tard, ton taux sera redescendu à 0,48 g, c'est à dire juste en dessous de la limite légale! On dit "Merci" à qui?

PS Je tiens à préciser que Gizgiz n'est absolument pas une pochetronne, je ne sais d'ailleurs même pas si elle aime les mojitos, ce qui ne l'empêche pas d'être malgré tout éminemment sympathique! Par contre, tout ce qui me concerne est parfaitement exact!^^
PPS Le PS ci-dessus est une précaution pour ne pas tomber sous le coup d'une inculpation pour diffamation publique contre les risques de laquelle notre Gizgiz préférée nous a mis en garde dans son précédent édito qui n'est pas tombé sous les yeux d'un aveugle!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dudxs



Inscrit le: 26 Déc 2006
Messages: 51
Localisation: Nice - Monaco - Côte d'Azur

MessagePosté le: Dim Jan 24, 2010 5:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Mon cher ElSon, je dois avouer que je me mefiais quand tu osais rentrer de la Havane a bord de ton vehicule electrique, et je comprends mieux maintenant pourquoi tu mettais 3 heures pour rentrer chez toi !! Moi qui croyais que tu ne rentrais pas chez toi !!!
Wink

Bref, ces articles sont tres interessants, et je dois avouer que je suis passe juste a cote de 3 ans d'emprisonnement et 45000 euros d'amendes apparemment...

Merci pour ces precisions... et plus que la peur du gendarme, c'est la peur de brriser la vie de quelqu'un qui m'affecte. A bon entendeur ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Elson



Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 3

MessagePosté le: Lun Fév 01, 2010 6:27 pm    Sujet du message: Petit point de droit Répondre en citant

A seule fin de te faire bosser gratos, voici une petite question qui m'est venue à l'esprit en lisant ton article.
Tu dis : "Si vous avez conduit sous l’empire de l’état alcoolique tel que défini par la Loi, votre assurance va tenter d’abord de s’exonérer, mais in fine paiera pour vous, et se retournera par la suite contre vous pour se rembourser de ce qu’il a du verser à votre victime."
Cela veut-il dire que, dans le cadre de la responsabilité civile, chaque fois qu'un assuré est responsable d'un sinistre, même non intentionnellement, par faute ou imprudence, il doit rembourser les dommages et intérêts payés par l'assurance à la victime du sinistre?
Si c'est le cas, ça m'étonne un peu parce que ces sommes sont souvent très importantes!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CLIC-CLAC



Inscrit le: 31 Déc 2009
Messages: 2
Localisation: Antibes Juan-les-Pins

MessagePosté le: Sam Fév 06, 2010 8:41 pm    Sujet du message: CONCLUSION Répondre en citant

Merci pour ces précisions...

Donc ! A 0,8 g : "Vous avez perdu votre jugement critique et avez une légère surestimation des capacités ainsi qu'une augmentation de l'émotivité, une baisse de la vigilance, une estimation des distances et des vitesses faussée et une légère euphorie couplée avec un sentiment de bien être", qu'ils disent sur le site... Ce qui explique les accidents sur la piste de danse. Ça donne une danseuse qui nous déboule dessus, en talons aiguilles de préférence, projetée, sans violence mais ça calme quand même, par un danseur qui doit avoir des problèmes avec la distance et la vitesse !

CONCLUSION 1 : Eviter les danseur ayant ingurgité 2 délicieux Mojitos Smile

CONCLUSION 2 : Faut boire de la bière ! Ça manque un poil d'élégance mais c'est moins risqué. D'où, sans doute, les ruptures de stock de Despé en soirées Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    websalsazur.com Index du Forum -> SALSARIGTHS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots